Oxydation des thés

Les couleurs de thé sont nées sous la dynastie Ming, elles correspondent à des procédés de production différentes.

Tout le travail de la taille à la cueillette a permis de développer le potentiel aromatique du thé. Le rôle de la manufacture est d’épanouir ces substances odorantes. Les composés interagissent afin de donner un bouquet aromatique et réduire l’amertume naturelle des feuilles de thé.

Par exemple le thé vert est un thé qui subit une fixation à haute température afin d’éviter son oxydation. Quant au thé noir l’oxydation des feuilles révèle son goût typé. Il est moins amer et présente des arômes plus lourds que le thé vert.

Oxydation des thés